L'agenda

25
Sep
Concerts pop-rock, metal, punk

l'actualité

28/07/2020 communication

Dans le cadre de la seconde édition de la biennale des sculptures de Genève, la commune de Thônex vous invite à voter pour votre œuvre. Rendez-vous au Parc La Grange et au Parc des Eaux-Vives pour découvrir les différentes sculptures. La création obtenant le plus de votes sera ensuite placée au sein du nouveau quartier […]

Voie verte

Présentation

Inaugurée en avril 2018, la voie verte est un axe de mobilité douce pour les piétons et les cyclistes. Longue de cinq kilomètres, elle traverse les communes de Thônex, Chêne-Bourg, Chêne-Bougeries et Cologny, tout en assurant une liaison transfrontalière entre Genève et Annemasse le long de la ligne du Léman Express.

Grâce à sa piste cyclable et son cheminement piétonnier parallèles, la voie verte se définit comme un lieu de vie et de promenade.

Historique

A l’origine, une voie de chemin de fer se trouvait à la place de la voie verte. Son train, la Micheline, reliait les Eaux-Vives à Annemasse.
Avec l’enfouissement de la ligne de chemin de fer et la construction des tranchées couvertes CEVA, les espaces libérés ont permis la construction de cet axe de mobilité douce.

Écologie et mobilité douce

Ramener la nature en ville: tel est l’objectif de la voie verte. Grâce à la plantation d’espèces indigènes et à la reconstitution de milieux naturels, un corridor écologique a vu le jour, permettant d’accueillir à nouveau des animaux qui vivaient auparavant le long de la voie ferrée.

Sur le plan de la mobilité douce, la voie verte représente une alternative aux transports publics et privés motorisés dans les déplacements quotidiens, permettant de relier les quartiers entre eux.